Les infirmières de Notre-Dame tome 4 : les Nursing Sisters (Marylène Pion)

A l'automne 1940, Flavie et Evelina s'apprêtent à vivre l'épreuve la plus intense de leur vie. Diplômées de l'école d'infirmières de l'hôpital Notre-Dame au moment où se trame la Seconde Guerre mondiale, les braves jeunes femmes ont décidé de s'engager pour porter secours aux soldats blessés en Angleterre.

Alors que Flavie espère retrouver Clément, devenu médecin militaire en Europe, Evelina souhaite simplement fuir une vie qui ne lui était pas destinée. Quant à Simone, la troisième complice choisit de ne pas prendre part à l'aventure, menant son propre combat au service de l'hôpital de Rouyn en dépit de son statut de femme mariée.

En débarquant dans le Vieux Pays, les deux amies découvriront les atrocités de la guerre, affectées d'abord aux hôpitaux de campagne, puis plus près du front.

Heureusement, ces Nursing Sisters, comme on appelle les infirmières canadiennes dépêchées sur les champs de bataille, trouveront un certain réconfort ainsi qu'un parfum de leur terre natale en entretenant une correspondance avec leur collègue demeurée de l'autre côté de l'Atlantique. Elles entendent bien la revoir un jour, si jamais le terrible conflit prend fin...

 

Un tome que j'ai moins apprécié que les précédents...

Si la partie historique avec la guerre, les combats et la médecine sur le front est intéressante et bien documentée, et si les lettres de Simone (restée au Canada) forment une bonne introduction à chaque chapitre, j'avoue que l'histoire de fond m'a moins plu. J'ai trouvé Evelina agaçante à ne jamais savoir ce qu'elle veut. Au final, elle répand beaucoup de désespoir autour d'elle, à papillonner sans cesse ! La fin, qui arrive assez abruptement, m'a parue artificielle (même si je la voyais venir depuis un moment...), une sorte de happy end forcé qui ne m'a pas convaincue.

Pour moi, c'était le tome de trop...

Lien Amazon :