Snow et Winter tome 1 : le mystère du corbeau (CS Poe)

C’est Noël et tout ce que désire l’antiquaire Sebastian Snow, c’est que sa boutique se porte bien et sauver sa relation cachée en déclin avec l’agent de police scientifique, Neil Millett. Lorsque son magasin, l’Antique Emporium, se fait cambrioler et que l’on retrouve un cœur sous le plancher, Sebastian ne peut s’empêcher d’enquêter sur ce mystère.
Il se retrouve très vite impliqué dans des enquêtes de meurtres qui font écho aux récits macabres d’Edgar Allan Poe. Pour aggraver le tout, les investigations de Sebastian font voler en éclats sa relation avec Neil, tandis qu’il tombe sous le charme de l’agent chargé de l’affaire, Calvin Winter. Sebastian et Calvin doivent travailler de concert afin de percer le mystère qui se cache derrière ces meurtres, en dépit du danger et de la tension sexuelle grandissants, et ce avant que Sebastian ne devienne la prochaine victime.


L'intrigue est prenante, les personnages plaisants, et les scènes de sexe entre Snow et Winter absolument torrides. C'est bien écrit, les références à Poe sont intéressantes, et j'ai beaucoup aimé l'univers créé par l'auteur, ainsi que ses personnages, qui ont tous ce petit quelque chose qui fait qu'on veut en savoir plus sur eux.
Pour le reste... OK, c'est assez maladroit de la part de la maison d'édition d'avoir choisi le même modèle que celui représentant Adrien English, surtout pour un univers aussi proche : un antiquaire (libraire pour Adrien, qui a toutefois une préférence pour les livres anciens) avec un problème de santé (le coeur pour Adrien, l'achromatopsie pour Sebastian), qui se piquent tous les deux d'enquêtes, et un flic dans le placard. Toutefois, les relations entre Jake et Adrien sont  très différentes de celles entre Sebastian et Calvin, ce qui fait qu'on est loin du copié-collé.
Non, ce qui m'a vraiment gênée, ce sont les innombrables fautes dans le texte... Et pas des coquilles, mais bel et bien des fautes... "T'inquiètes pas" au lieu de "T'inquiète pas" (eh oui, à l'impératif, pas de "s" final), "s'afférant" au lieu de "s'affairant", "pris de cours" au lieu de "pris de court", "persifflai-je" (un seul "f" suffit), "Tu sort" au lieu de "Tu sors" (faute répétée souvent), "Assis-toi" (là, je crois que j'ai hurlé) au lieu de "Assieds-toi", "Les rênes du Père Noël" au lieu des "rennes" (une fois pour toutes, l'animal, c'est le renne, et ce qui sert à guider un cheval, ce sont les rênes...)... pour n'en citer que quelques-unes. Je veux bien fermer les yeux lorsqu'il s'agit de quelques coquilles ; tout le monde en fait, mais là, franchement... Même le correcteur Word est capable de les voir !

Lien Amazon :