Autant en emporte l'éclair (Aurore Aylin)

Être foudroyé deux fois dans la même journée n’est pas donné à tout le monde. C’est pourtant ce qui est arrivé à Hermione, le jour même de son embauche dans l’agence de décoration d’intérieur la plus prestigieuse de Paris.Une première fois par Guillaume, le (trop ?) sexy stagiaire.Et une deuxième fois par un éclair, un vrai, durant un orage.Depuis, elle entend des voix. Pire : elle a des hallucinations. Car ces deux créatures qui passent leur temps à se disputer et qui prétendent être ses Gardiens, dont le rôle serait de la guider durant toute sa vie, ne peuvent pas exister... n'est-ce pas ?

 

Frais, drôle et pétillant

Ce sont les trois adjectifs qui me viennent à l’esprit après la lecture de ce livre. Ici, pas de combat, pas de méchant, mais une jeune femme ordinaire qui voit sa vie basculer un soir d’orage, après son premier jour de travail dans une entreprise avec un patron comme on en rêve (mais non, on évite le cliché du patron et de l’employée, ouf !!), et avec des employés, ma foi, comme on peut trouver un peu partout : la collègue extravagante, l’opérée du sourire, le dragueur à deux balles, et le stagiaire à tomber (bon, lui, c’est vrai, il est plus difficile à trouver).

C’est donc après son deuxième coup de foudre que la vie d’Hermione bascule dans l’étrange et l’extraordinaire, et ce pour notre plus grand plaisir. Et si découvrir les Gardiens d’Hermione est un plaisir, que dire de ceux qui l’entourent, notamment Barbie (qui n’a certes pas inventé l’eau tiède, mais qui au fond est une personne d’une grande gentillesse, comme en témoigne sa réaction face au fantôme du manoir – car oui, il y a aussi des fantômes !) et Roland le Relou (et c’est là qu’il faut être bien attentif aux petits détails…) ?

Guillaume, le héros, est conscient de son charisme, mais n'en abuse toutefois jamais. C'est le prince charmant dont on rêve, surtout avec le côté canaille que lui confère son diablotin, et qui fait qu'il est bien moins sage qu'il en a l'air. On comprend qu'Hermione n'ait pas envie de le perdre et hésite à lui avouer son drôle de secret !! Sauf que... Ah non, j'en ai déjà trop dit...

Les bonus finissent agréablement ce roman (notamment la recherche désespérée d’un titre), et bien sûr, n’oublions pas les petits clins d’œil aux séries « Les Kergallen » et « La meute de Chânais » 😊

Lien Amazon :