Benson et De Vere tome 1 : reconnu coupable (John Fairfax)

La dernière fois que Tess de Vere avait vu William Benson, c’était une étudiante en droit effectuant un stage. Lui avait été emmené du banc des accusés de l'Old Bailey afin de commencer à purger une peine à perpétuité pour meurtre. Il avait dit qu'il était innocent. Elle l'avait cru. 
Seize ans plus tard, Tess découvre que Benson dirige son propre cabinet depuis une ancienne poissonnerie de Spitalfields. Le prix de la réhabilitation de celui-ci – et de son accès au barreau – est d’avouer sa culpabilité dans l'assassinat de Paul Harbeton, dont la famille a juré de se venger. C’est un paria. Le gouvernement veut l’obliger à fermer et aucun avocat ne le conseillera. Mais il est financé par un mystérieux bienfaiteur, et une femme désespérée se tourne vers lui pour obtenir de l'aide : Sarah Collingstone, jeune mère, accusée d'avoir tué son riche amant. Les preuves sont accablantes, mais, comme Benson il y a longtemps, elle jure qu'elle est innocente. Tess se joint à l'équipe de défense, déterminée à aider Benson à s’en sortir. Tandis que Benson suit les péripéties dans la salle d'audience, Tess se lance dans une enquête secrète de son cru, bien décidée à découvrir la vérité derrière la mort de Paul Harbeton au cours d'une nuit solitaire à Soho. 

 

J'ai failli mettre 5 étoiles. Et je l'aurais fait sans un événement concernant Papillon qui, s'il se serait probablement déroulé de cette manière dans la vraie vie, aurait pu être évité dans un livre. Je sais que coller à la réalité est important - et l'auteur le fait très bien -, mais je reste une incorrigible en la matière, et puisqu'il s'agit de fiction, je me dis toujours qu'on peut éviter certaines choses, et tant pis si ça semble ridicule à certains.

Après tout, ça fait partie de mon ressenti...

Cet événement particulier mis à part, ce livre est prenant de la première à la dernière ligne. En raison du procès, bien sûr, qui réserve son lot de surprises et de rebondissements (je ne m'attendais pas du tout aux révélations finales sur l'identité du coupable !!), mais surtout en raison du protagoniste principal de l'histoire, autrement dit Benson.

On ne peut pas ne pas s'attacher à lui, et tout comme Tess, j'aimerais savoir... Est-il coupable ou innocent du meurtre pour lequel il a été condamné ? Si oui, pourquoi lui qui est si attaché à la vérité refuse de le reconnaître ? Si non, qui est le coupable ?

Dans tous les cas, Benson est un homme à la fois combatif et brisé. Combatif car il a réussi l'impossible : marcher mille lieues pour devenir avocat alors qu'il a été condamné pour meurtre, abattant les obstacles en apparence insurmontable les uns après les autres pour réaliser ce rêve que Tess de Vere lui a soufflé lors de son procès. Brisé car la prison a cassé beaucoup de choses en lui, qu'il est poursuivi par l'opprobre publique, tabassé et insulté sans qu'il puisse se défendre (sous peine de retourner en prison).

Et en ce qui me concerne, tout comme Tess, j'ai envie de l'aider. Et de savoir...

C'est pour cela que je vais enchaîner sur le tome 2, et continuer la série si celui-ci est aussi prenant que le 1.

Lien Amazon :