Consigne des Impromptus Littéraires : « Le chemin de l’école était interminable ».

Nous avons choisi de parler de ce chemin de l’école, réel ou symbolique, vécu ou imaginaire.

 

Noël au Chafé du Coin des Temps épisode 2

 

— Tu en as mis du temps à arriver ! lança Elwyn à l’intention d’Aloys, qui franchissait la porte du Chafé, un énorme carton en équilibre sur une épaule.

— J’ai dû prendre le chemin des écoliers, se justifia le loup-garou blond.

— Pourquoi ça ? s’enquit Aydan en pivotant sur son tabouret.

— Les grandes marées ont inondé la route habituelle.

— Les grandes marées, ou Joanna ? ironisa Elwyn.

Tous les regards se tournèrent vers le compagnon de Morgane.

— Qu’est-ce que tu sais qu’on ne sait pas ?

— Dragan l’a mise en colère ?

Aloys leva les yeux au ciel.

— Bande de commères sanguinaires ! Non, on est juste en période de grandes marées, et comme la route est proche de la côte… Bon, si on s’occupait plutôt d’installer les guirlandes ? Au rythme où on va, le Chafé ne sera jamais prêt pour Noël !

— Pas faux, concéda Elwyn. Surtout si des félins taquins s’en mêlent…

Parfaitement indifférents aux gros yeux du loup-garou, les chats continuaient à explorer les cartons pour en extraire le contenu afin d’y prendre leur place. Bien évidemment, les guirlandes ainsi délogées de leur place servaient à amuser les plus jeunes. Régulièrement, les de Chânais devaient interrompre leurs occupations pour délivrer un chaton emberlificoté dans une guirlande, qui, le plus souvent, ne résistait pas à la confrontation. Certains, plus malins, avaient trouvé refuge dans des bonnets de Père Noël abandonnés pour y faire une petite sieste. Le plus délicat était d’empêcher les félins curieux de s’aventurer dans les cartons contenant les boules de Noël. Aucun des décorateurs improvisés ne se le serait pardonné si un chat se blessait sur une boule cassée, même si Sélène se précipiterait pour soigner l’imprudent.

— Il y a quand même une question que je me pose… fit soudain Corentin, qui venait d’entrer en compagnie de Titouan.

Une demi-douzaine de regards suspicieux se tournèrent vers l’adolescent, qui agita les mains devant lui dans un geste de défense instinctif.

— C’est une question sérieuse !

Comme l’expression de ses interlocuteurs ne changeait pas, Corentin poussa un gros soupir.

— Je me demande juste pourquoi vous avez décidé de décorer le Chafé. Après tout, les fêtes de la Terre des hommes ne signifient pas grand-chose pour vous, n’est-ce pas ?

— C’est vrai confirma Elwyn en sautant de l’échelle où il était perché. Elles ne signifient même rien du tout. Bien que ça puisse être assez amusant de se déguiser pour Halloween, ajouta-t-il après un instant de réflexion. Bref, pour en revenir aux fêtes chrétiennes, il ne faut pas non plus oublier qu’une partie de notre existence se déroule tout de même dans le duché de Chânais. Et vu l’ancienneté de notre famille, nous avons forcément côtoyé l’Église.

Le poète se servit un café avec beaucoup de mousse avant de poursuivre :

— Je ne t’apprends rien en te disant que ladite Église a eu un pouvoir très important en Occident, et il a bien fallu composer avec elle. Fêter Noël, qui, soit dit en passant, coïncide à peu de choses près avec le solstice d’hiver, célébré en Avalon, est l’une des concessions qu’il a fallu faire pour préserver notre secret. L’habitude est restée, même à présent que Noël n’est plus rien d’autre qu’une fête commerciale.

— Sans compter que toutes ces décorations, c’est joli, renchérit Faolan.

— Et que c’est une excellente occasion de faire la fête, approuva Ciaran.

Titouan adressa un clin d’œil à son meilleur ami.

— Tu sais, c’est vraiment chouette, les Noëls chez nous. Bon, celui qui va moins rigoler, c’est Charles, parce qu’il devra tout nettoyer, mais nous, on va s’amuser !

— Ne crois pas pour autant que tu auras le droit de t’enivrer, morveux, intervint Aymeric tout en assénant une claque à l’arrière du crâne de Titouan, qui se frotta la tête en grimaçant.

— J’ai dix-huit ans, maintenant ! protesta-t-il.

— Et moi cinq-cent quatre-vingt-deux, alors devine qui doit obéissance à l’autre ? Ouste, au boulot, vous deux ! Vous n’êtes pas ici pour bayer aux corneilles, alors si vous ne voulez pas être de corvée de nettoyage avec Charles, remuez-vous !

 

Noël au Chafé du Coin des temps épisode 2