Consigne des Défis du Samedi : « Fanfreluche ».

Défi 533 du samedi 10 novembre 2018

 

Noël dans la Maison Abandonnée épisode 2

Cela avait commencé de manière très insidieuse, mais à présent, la Maison Abandonnée débordait d’activité. Au-dehors, la neige tombait et le vent soufflait, mais l’intérieur restait chaud et douillet grâce aux enchantements des fées et des lutins. Des fanfreluches traînaient un peu partout, portées par les chatons, les souriceaux, les renardeaux, les faons et autres bébés animaux. Les enfants des fées et des lutins n’étaient pas en reste, voletant et courant de-ci, de-là, les bras chargés de rubans et de guirlandes. Des branches de houx ornées de petites baies rouges avaient fait leur apparition dans toutes les pièces, accompagnant les branches de sapin joliment disposées.

Grâce à la magie de Noël, Cadeau avait fait apparaître des lumières qui clignotaient au milieu des épines. Les petits portaient des bonnets rouges à pompon blanc, semblables à celui du petit fantôme. Certains s’étaient même amusés à passer des pulls rouges ou verts tricotés par les fées. Les petits lutins s’amusaient à dessiner des Pères Noël, qu’ils découpaient ensuite soigneusement pour les accrocher un peu partout dans la Maison. Des grelots retentissaient joyeusement à toute heure du jour et de la nuit.

Jamais la Maison n’avait été si joyeuse, même au temps où des hommes l’habitaient régulièrement. Contrairement aux enfants humains, les petits habitants de la Maison ne gardaient pas de rancune les uns envers les autres. Les disputes ne duraient pas, et les réconciliations survenaient très vite, à grand renfort de câlins.

Tous les jours, Cadeau expliquait les traditions de Noël à un auditoire émerveillé. Il était si heureux d’avoir enfin des amis… Sous sa direction, les fanfreluches devenaient des décorations de Noël, que les fées se chargeaient d’accrocher aux fenêtres illuminées, aidées par les oiseaux. Parfois, des hommes passaient à côté, mais ils ne voyaient rien d’autre qu’une bâtisse qui tombait en ruines, qu’ils oubliaient quelques pas plus loin, car ainsi était la magie des fées et des lutins.

Depuis l’intérieur de la Maison, les habitants les regardaient passer en riant, avant de retourner à leurs préparatifs. Les cuisines bruissaient également d’activité ; il s’agissait d’élaborer un menu particulier pour cette nuit-là, puisque Cadeau affirmait que c’était la tradition. Cela nécessitait beaucoup de discussions, afin de ne rien oublier. Le premier Noël de Cadeau devait être inoubliable, et lui faire oublier tous ceux qu’il avait passés seul, tout triste parce que tout le monde avait peur de lui.

— T’es pourtant un gentil fantôme, bâilla son amie la chatonne avant de se rouler en boule sur une couverture toute douce.

Courir partout finissait par être épuisant, même pour une chatonne débordante d’activité.

— Vous trouver valait la peine d’attendre, affirma Cadeau en se blottissant contre elle.

Bientôt, la Maison Abandonnée sombra dans un repos réparateur. Des guirlandes momentanément abandonnées gisaient çà et là. Demain, les petits décorateurs reprendraient leur travail…

Noël dans la Maison Abandonnée épisode 2

 

Retrouvez le début de l'histoire de la Maison Abandonnée dans le recueil 4 des Plumes d'Ysaline : Plume en folie :