L'oeil de la salamandre (Jean Mignot)

1755: Damiens, dit Robert le diable, subtilise le Grand Registre de la «La Salamandre», secte pédophile qui a soumis son fils à des actes qui ont entraîné sa mort. Il commet l'attentat que l'on connaît. Après son exécution, le Registre est récupéré par la Secte.
2012 : Chargé d'un dossier de meurtre et pour prouver l'innocence de son client un avocat va être amené à conduire une enquête officieuse avec son associée et un ami policier. Elle le mènera sur la piste de la secte qui a commandité le meurtre pour retrouver le Registre qui lui a été volé en vue d'un chantage. Il contient un message codé avec les noms des membres de la secte depuis son origine.
Après de nombreuses péripéties et d'inattendus rebondissements jalonnés de meurtres, la vérité va-t-elle éclater ?
L'action se déroule essentiellement dans le cadre de Versailles, son parc et le grand Trianon. Le lecteur y fait des découvertes très inattendues...

 

Le pitch de départ était intéressant, et effectivement, au début, l'alternance entre le passé et le présent maintenait l'intérêt malgré des défauts dont je parlerai plus tard. Malheureusement, Le soufflé est retombé très vite : situations plus que tirées par les cheveux (comme par exemple celle de la consigne : pourquoi s'enquiquiner à passer inaperçu en se déguisant pour ensuite partir en laissant la porte de ladite consigne grande ouverte, histoire de bien marqué qu'elle est vide ??), erreurs grossières (on ne retire pas une arme blanche d'une plaie, surtout une plaie à l'abdomen ; les pensions des enseignants retraités ne sont pas versées par les établissements scolaires, donc l'ex-établissement d'un enseignant n'a aucune raison d'avoir son adresse et n'a surtout pas l'autorisation de la communiquer, la raison inventée pour contourner ceci étant complètement surréaliste ; on n'entre pas non plus dans un établissement scolaire comme dans un moulin pour aller parler ici à la principale puisque c'est un collège !! ), romance peu crédible entre Julie et François-Xavier, avec des descriptions des vêtements et des mouvements de Julie qui tombent comme un cheveu sur la soupe au milieu d'une scène où les protagonistes sont en danger de mort,  la fameuse lettre anonyme parlant d'Eva dont on n' a jamais su qui était l'auteur., la victime qui écrit sur le sol avec son sang, des erreurs temporelles (l'âge des Ivan qui est tantôt de 12 ans, tantôt de 13) ...

Le style est maladroit, la manière de parler des personnages peu réaliste (sérieusement, un avocat bourgeois de Versailles qui parle en disant "Vous êtes Eva, si je n'me trompe !" ?! ), ce qui fait qu'on ne les prend pas une seconde au sérieux. Ce livre aurait mérité une sérieuse relecture, tant pour le style que pour les nombreuses coquilles restantes et la ponctuation dramatiquement absente (c'est utile, une virgule).

La construction du livre est elle aussi à revoir : taille de police qui change au beau milieu d'un chapitre, absence de table des matières, passages à la ligne dans des dialogues...

En somme, une déception.

#L'oeilDeLaSalamandre

#NetGalleyFrance

 

Liens Amazon :