Le protectorat de l'ombrelle tome 5 : sans âge (Gail Carriger)

Ce tome, je l'ai savouré, car il semblerait que ce soit le dernier de la série. Horrible... Il y a une série dérivée avec Prudence, le désagrément embryonnaire, mais hélas pas (encore ?) traduite.

Un tome très riche en évènements, qui commence par le bain du désagrément en bas âge (je ne me lasse pas de cette expression !!), lequel bain manque de tuer le malheureux Lord Akeldama, père adoptif de Prudence, et qui continue par une convocation en Egypte de la Reine de la ruche d'Alexandrie, une convocation qu'Alexia ne peut hélas ignorer, et qui la conduit à partir pour l'Egypte avec mari, enfants, nurse et troupe de théâtre.

Je ne vais pas en dire plus pour ne pas trahir le suspens et les coups de théâtre, mais on en apprend des tonnes sur Floote, Biffy, Lyall, et bien d'autres encore. Mais j'ai tourné la dernière page avec un soupir de regret en me disant que c'était la fin et que non, non, non, je ne voulais pas quitter le monde de Gail Carriger !!

Lien Amazon :