En cours de lecture...

19 novembre 2017

Semaine du 13 au 19 novembre 2017

Consigne des Impromptus Littéraires : la sortie de secours que vous avez empruntée la semaine dernière débouchait sur un pays des merveilles où l’automne s’installe peu à peu. Racontez-nous — en vous inspirant de cette image représentant une forêt en automne si vous le souhaitez — ce qui se trame dans cette contrée imaginaire ou cette forêt que vous connaissez bien.

Semaine du 13 au 19 novembre 2017

 

Promenade d'automne

Aymeric noua ses doigts à ceux d’Yseult alors qu’elle le rejoignait à l’extérieur de la cabane dans laquelle ils avaient passé la nuit. Cela faisait plusieurs jours à présent qu’ils étaient en Avalon, alors que l’automne s’installait doucement. Ils avaient passé tout ce temps seuls, prenant simplement du temps l’un pour l’autre. La jeune femme sourit lorsque le soleil se mit à jouer sur le torse nu de son compagnon :

— Exhibitionniste un jour, exhibitionniste toujours… Que ce soit sur une plage bretonne ou dans une forêt magique.

— À propos de cette plage… Tu ne nous avais vraiment pas vus ?

— Oui, vraiment. Pour commencer, je n’avais envie de parler à personne, et ensuite, mon livre était vraiment passionnant.

— Je ne t’ai jamais demandé quel livre c’était.

— Ma sans aucun doute millième relecture du Seigneur des Anneaux.

Le rire clair d’Yseult s’éleva :

— Je ne l’ai plus jamais relu du même œil, depuis. Même si je n’ai jamais rencontré d’Elfes, de Hobbits ou d’Orques. Ceci dit, je suppose que je suis loin d’avoir vu tout ce qui se cache en Avalon.

— Avalon est une contrée aux multiples visages. Certains sont magnifiques. D’autres sont plus sombres.

— Si ce n’est pas absolument nécessaire, genre, vital pour la meute, ne me dis rien. Je préfère découvrir.

— Oh, tu sais, même après tous ces siècles, je ne suis pas sûr de tout connaître sur Avalon. Ceci dit, je n’ai pas non plus vraiment cherché.

Le loup-garou saisit sa compagne par la taille et la serra contre lui avant de l’embrasser avec passion :

— Mais si tu as des envies d’exploration, je serai toujours là pour t’accompagner.

— Pour l’instant, j’explorerais bien le territoire qui juste en face de moi, le taquina sa compagne en effleurant ses muscles puissants du bout des doigts.

— Tu ne le connais pas encore par cœur ?

— Je ne suis pas sûre…

— Dans ce cas…

D’un mouvement preste, Aymeric se débarrassa du peu de vêtements qu’il portait et se tint debout devant elle :

— Il est tout à ta disposition, ma princesse…

 

Promenade d'automne

 


18 novembre 2017

Défi 481 du samedi 11 novembre 2017

Consigne des Défis du Samedi : « noctambule ». Ne nous cachez rien, vous aussi vous l’êtes (parfois) !

 

Défi 481 du samedi 11 novembre 2017

 

 

 Divagations nocturnes

Ce furent les sìthiches cait qui ouvrirent le bal. Les petites chattes-fées se glissèrent hors de la maison alors que la pleine lune brillait dans le ciel d’été. Avec un soupir, Prince, le chat angora blanc aux yeux verts de Duncan, leur emboîta le pas. Il n’ignorait pas que les petites chattes n’avaient de chatons que l’apparence, et qu’elles n’avaient besoin de personne pour se protéger, mais il était le chat de l’Alpha, et possédait le même instinct de protection.

Bien entendu, Mordor, le matou noir d’Aymeric, le suivit de près. Après tout, il était le chat du lieutenant. Et surtout, il comptait bien revenir avec les pattes très très sales juste pour embêter Charles. Évidemment, le siamois d’Aloys, Nutella, le suivit de près, fantôme blanc aux oreilles, aux pattes, à la queue et au nez chocolat.

Toujours à l’affût d’une bêtise, Fox et Llwynog, les chats roux des jumeaux, suivirent le mouvement, aussitôt imité par Berlioz, le matou gris d’Elwyn, fermement décidé à taquiner Mordor.

Se disant qu’il valait mieux surveiller tout ce petit monde, Zorro, le croisé Savannah de Kerwan, l’ancien second de la meute, quitta à son tour le manoir, entraînant dans son sillage Fripouille, qui hésitait. Tout comme Brunan, le chat noir à poils longs, au bout des pattes blanc et au bavoir immaculé se tenait un peu à l’écart des autres, comme s’il n’arrivait pas à se persuader qu’il avait sa place dans la petite troupe.

 

Les animaux des bois commencèrent par se figer, reconnaissant l’odeur des loups-garous qui imprégnaient les chats. Peu à peu, ils comprirent qu’il ne s’agissait pas de la meute, et qu’il n’y aurait pas de chasse, cette nuit. Quant à ceux susceptibles de s’en prendre à des chats, ils estimèrent sage d’ignorer ceux-là, si bien que les félins purent profiter en toute tranquillité de leur nuit dans les bois.

 

Les seuls à s’en plaindre furent les rongeurs et autres petits animaux, car même bien nourri, un chat reste un chasseur, même quand il est aussi petit qu’un sìthiche cait…

Divagations nocturnes

17 novembre 2017

Apocryphe (Sophie Jomain et Fleurine Rétoré)

Apocryphe (Sophie Jomain et Fleurine Rétoré)

« Créatures de l’Éden et de l’Enfer, représentants des Ordres et des Merveilles, approchez-vous.

L'enfant est né, l'être tant attendu de l’Apocryphe, celui par qui nous traverserons les siècles et laisserons notre empreinte.

Dotez-le de l'Éternité, enrichissez-le par la Beauté, déposez vos dons à ses pieds, il est celui que nous offrirons.

À vous qui le recevrez, aimez-le, portez-le et regardez-le grandir. Respectez-le. Vous tenez entre vos mains un écrin fragile, vous en êtes les gardiens. L’Apocryphe, notre univers, dépend de lui, prenez-en soin. »

 

Des illiustrations dans lesquelles on peut se perdre durant des heures, des textes qui font rêver... Moi, je dis que ça peut être une super idée de cadeau pour Noël !! En tout cas, personnellement, j'ai adoré me l'offrir.

Lien Amazon : http://amzn.to/2jBjOx7

Posté par Ysaline Fearfaol à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 novembre 2017

Je ne suis que la secrétaire (Laurence Lopez Hodiesne)

Je ne suis que la secrétaire (Laurence Lopez Hodiesne)

Regardons les choses en face, être secrétaire n’est pas toujours une sinécure.
Toutes les personnes exerçant ce métier vous le diront.
L’auteur adopte un ton ironique pour parler de son travail, à travers de petites anecdotes toutes véridiques. Elle nous livre les quatorze principes de bases indispensables à connaître pour exercer cette profession ou à reconnaître, si on a déjà mis le pied dans l’engrenage. Alors, avant de sauter dans vos escarpins, réfléchissez bien.
On vous aura prévenu…

 

J'ai ri. Souvent, beaucoup. Car l'auteur a l'art et la manière de prendre avec humour les faits les moins drôles. Pour avoir exercé ce métier durant un an, j'ai reconnu un certain nombre de situations, notamment celles où ma chef me faisait des signes désespérés "noooooooon, je ne suis pas là !!" (ceci dit, elle était adorable, et moi, j'avoue que j'ai adoré mener en bateau certains clients en prétendant qu'elle étaut absente alors qu'on buvait le thé...)

Une nouvelle que je conseille vraiment, car c'est un concentré de bonne humeur, qui tord le coup à bien des idées reçue, tout en remettant gentiment à leur place certains se croyant tout permis !!

Lien Amazon :

Posté par Ysaline Fearfaol à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 novembre 2017

Black night, dark desires volume 3 (Dominique Adam)

Black night, dark desires volume 3 (Dominique Adam)

Il lui suffit d’un instant pour comprendre qu’il était au bon endroit.

Cet odeur, cette ambiance… il y était, il avait trouvé l’endroit tant recherché et tant fantasmé pendant des mois.

Lui, Jean, jeune gay encore très inexpérimenté, avait pris son courage à deux mains pour se rendre au lieu le plus chaud de la communauté gay de région parisienne : ce bâtiment désaffecté et isolé du bois de Vincennes.

Ce crépuscule d’été envoyait une lumière presque féerique à l‘intérieur, et Jean fut soudain interpellé par un homme, visiblement habitué des lieux, qui lui intima l’ordre de le suivre dans une salle isolée.

Exactement ce que voulait Jean : rentrer vite dans le vif du sujet avec un homme qui savait ce qu’il faisait, et qui n’allait pas tourner autour du pot…l’excitation gagna son corps tout entier, et il suivit l’inconnu dans la pièce plus sombre…

 

La fermeture de la caverne a séparé Jean et Herman. Pourtant, le premier ne veut pas renoncer à l'ancien militaire, et lorsqu'il le croise par hasard à la caisse d'un supermarché, il fait tout pour qu'entre eux, tout recommence...

Lien Amazon :

Posté par Ysaline Fearfaol à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,